Troubles du caractère

Troubles du caractère

Le titre peut prêter à confusion : les « caractères impossibles » désignent les caractères dans ce qu'ils ont d'impossible à cerner. Jérôme Lèbre en appelle à Derrida, Leibniz, Breton, Freud, Schelling, etc., au fil d'un véritable tour de piste de la philosophie. Jugeant impropres les caractérologies d'Aristote ou de La Bruyère, il se tourne vers les modernes, qui mettent en pièce le « moi » : la personne n'est personne. Au-delà du « Deviens ce que tu es », le moi qui accueille ce qui lui arrive en fait son histoire mais ne se réduit pas à elle. « Je suis le point le plus lointain de l'opacité de mon être », écrit l'auteur en inversant la quiddité, comprise a contrario comme tout ce qu'un individu ne peut pas être, tout en glissant imperceptiblement du caractère à l'être. À faire bondir les ontologistes ! Mais l'auteur persiste et signe. Il en appelle aux sceptiques et aux poètes : Baudelaire, pour qui la poésie est « aussi nécessaire qu'impossible » ; Nietzsche et ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes