Tromperie d'un jour, tromperie toujours

Tromperie d'un jour, tromperie toujours

Parus en 1959 et jamais réédités jusqu'ici, Les Dupes rassemblent trois nouvelles de Jean Dutourd : un conte voltairien désopilant sur un lycéen parti faire la guerre d'Espagne ; un dialogue de théâtre entre un athée rationaliste et le diable apparu au coin de son lit ; et une vraie-fausse notice (procédé inspiré à l'auteur par sa lecture de Borges) sur un révolutionnaire utopiste. Paru dans La NRF, ce dernier texte avait inspiré à André Breton une critique déconcertante d'imbécillité sur le thème des limites du droit à l'humour et au canular. Jean Dutourd l'a incluse dans le recueil, pour se moquer de lui. Le romancier et critique Kléber Haedens, comptant à l'époque ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !