Trois voeux

Trois voeux

Entre 1961 et 1966, armée de son Polaroïd, la baronne Pannonica, amie et protectrice de nombre de jazzmen américains, a surpris trois cents membres de cette grande famille en concert, dans les coulisses ou au bar. Et, comme la fée du conte, elle leur a demandé quels étaient les trois voeux qu'ils voudraient voir réaliser... Les réponses ponctuent les photographies inédites, prises sur le vif, des musiciens de jazz et leurs trois voeux, hommage aussi tendre qu'alerte à un Bill Evans malicieux, un Elvin Jones humaniste ou un Miles Davis sardonique, dont le seul souhait tient en deux mots : « ÊTRE BLANC ! »...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes