Trajectoires politiques. Sister Souljah, née dans le Bronx, travaille pour la communauté noire. Irina Ratouchinskaya, qui a vécu le goulag, est de retour en Russie.

Trajectoires politiques. Sister Souljah, née dans le Bronx, travaille pour la communauté noire. Irina Ratouchinskaya, qui a vécu le goulag, est de retour en Russie.

Sister Souljah

Sister Souljah s'est toujours sentie différente Dans sa famille, on la trouvait anormale. A six ou sept ans, elle suivait les infos, et quand elle entendait parler du ghetto elle répondait à la télé : « Non, non, ce n'est pas ça... » Elle n'a pas changé. « L'Amérique blanche a l'habitude d'examiner tout le monde à la loupe. Vous seriez un insecte dans la jungle qu'il y aurait un expert blanc avec une caméra pour vous photographier. Je pense que la classe moyenne blanche romance le ghetto. » Le ghetto, Sister Souljah le connaît. Elle est née dans le Bronx, elle a rencontré des dealers, des voleurs, des violeurs, mais aussi des gamins livrés à eux-mêmes, sans structures, et qui essayaient malgré tout de s'en sortir. C'est à ceux-là qu'elle réserve son aide et sa sympathie. Activiste, Sister ? « Pour tout vous dire, l'Amérique blanche n'est pas la principale de mes préoccupations. Je travaille pour la communauté noire. Surtout pour les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon