Tout sur tout

Tout sur tout

Dans l'histoire de l'édition française, l'ère romantique est sans nul doute une des plus riches, une des plus inventives. C'est au cours de cette époque en effet que sont apparus en librairie des livres d'un type nouveau qui, très vite, ont conquis un vaste public et sont devenus au fil des années des fleurons de la bibliophilie. Parmi eux, il y a, bien sûr, les illustrés au format in-4 dont le modèle reste le Paul et Virginie édité par Curmer en 1838 et contenant, outre vingt-neuf planches en hors-texte, quatre cent cinquante vignettes. Et il y a également les cartonnages polychromes, ces ouvrages qui ressemblent tant à des écrins et dont l'essor, grâce à des maisons d'édition telles que Mame, Dubochet, Garnier, Furne, Hachette ou Hetzel, sera considérable jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Autour des années 1840, les étalages des libraires furent aussi inondés par des livres illustrés de petit format, tous conçus sur le même moule : les physiologi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes