TOUT SAUF COURGE

TOUT SAUF COURGE

Le film d'animation Ma vie de Courgette triomphe en salle et est peut-être bientôt en lice aux Oscars. L'auteur du livre adapté est plus que jamais sous le charme.

Jeudi 28 avril 2016, je m'enfonce dans le fauteuil d'une salle de projection. Je vais voir pour la première fois le film de Claude Barras, Ma vie de Courgette, adapté de mon second roman paru en 2002 aux éditions Plon. L'histoire à la première personne d'un petit garçon de 9 ans, Icare, surnommé Courgette par sa mère, qui se retrouve orphelin à la suite d'un incident, et placé dans une maison d'accueil où il va découvrir l'amitié, et l'amour. Le paradoxe d'un enfant résilient qui saura surmonter tous les problèmes et se faire adopter par un gendarme.

Le livre à sa parution a été un beau succès de librairie, vendu dans une dizaine de pays, puis en J'ai lu, où il m'apportera plus de cent mille lecteurs, et chez Flammarion, dans la collection « Étonnantissimes », où il m'ouvrira les portes des écoles. Quatorze ans après, le générique du film commence, j'y vois mon nom sur un nuage, de toute façon, tout me paraît irréel ce jour-là. Je n'ai rien imaginé, je ne m ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard