Tournons la page

Tournons la page

Les abonnés du Nouveau Magazine littéraire ont découvert cette chronique quelques jours avant la fin du confinement. Elle est désormais en accès libre.

Et vous, qu'avez-vous lu durant le confinement ? Ou qu'avez-vous écrit, puisque les éditeurs redoutent un raz-de-marée de textes d'auteurs cloîtrés ? La floraison de manuscrits sera-t-elle désormais comptée parmi les symptômes classiques des épidémies ? La peste de 1358 avait donné un Décaméron, le Covid-19 donnera-t-il un million d'autofictions ? Le coronavirus a eu d'autres effets secondaires notables sur le milieu littéraire, dont celui d'exacerber les différences de classes : pour avoir raconté leur confinement en résidence secondaire ou en station balnéaire – en toute inconscience ? – Leïla Slimani et Marie Darrieussecq se sont fait traiter, sur Internet, de Marie-Antoinette. Et les confinés dans 8 m2, ça vous arrive d'y penser ? Et ainsi, ces deux bonnes romancières sont devenues des objets de décompensation publique, avec ce que cela suppose d'excès et d'injustices. Le confinement vous pèse ? Pensez à ces dames prenant le soleil dans leur jardin et crachez votre rage dans les réseaux : ils n'attendent que ça. Et il paraît que la France sortira unie de l'épreuve... Pour ma part, je rêve qu'à quelque chose malheur soit bon et que le coronavirus relance la maladie de la lecture. Imaginez : saoulés de télé et accablés de divertissements virtuels, des millions de Français rouvrent ces petits objets rectangulaires qu'ils rangent sur leurs étagères et redécouvrent, stupéfaits, ce que vous, lecteurs du Nouveau Magazine littéraire, savez bien : on n'est jamais mieux confiné que dans l'univers d'un bon livre. Pour supporter un confinement rien ne vaut une bibliothèque bien achalandée. Alors tous en librairies, dès leur réouverture, en attendant le prochain black out !

 

Photo : Réouverture d'une librairie le 11 mai, à Compiègne, dans l'Oise. © Antoni Lallican/Hans Lucas/Via AFP

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes