TOTAL RESPECT

TOTAL RESPECT

le respect n'existe que réciproque

Pourquoi diable un mot qui évoque le regard - spectus, à l'origine de spectacle - en arrière - re-, comme dans retour - en est-il arrivé à exprimer la considération, les égards, la reconnaissance du mérite ?

Respectus, même en latin, ne fut pas très longtemps voué à ce coup d'oeil dans le rétroviseur, car le regard « vers l'arrière » a vite impliqué deux idées, celle du recours à des certitudes garanties par le temps ; celle d'une assurance contre les dangers. La première a donné, en ancien français populaire, le mot répit, devenu du meilleur usage ; la seconde a engendré une attitude positive envers ce qui protège et que l'on considère - par intérêt, puis par conviction et affection. Voilà pour le latin respectus.

De fait, le mot français, respect, à la fin du Moyen Âge est un latinisme savant : au respect de signifie alors « à l'égard de, par rapport à ». Nous parlons aujourd'hui de point de vue, et nul doute que cette vue se portait vers l'arrière ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard