Cyberharcèlement. Torrent d'injures

Cyberharcèlement. Torrent d'injures

Les harceleurs attaquent isolément les féministes en emplissant leurs réseaux de milliers d'insultes et d'obscénités.

Le backlash prend parfois la forme d'opérations quasi militaires. Il s'agirait de débattre, les féministes pourraient facilement faire face. Elles ont les arguments pour expliquer, analyser, décortiquer. Mais, depuis quelques années, leurs détracteurs ne se contentent pas de discussion, ils ont une arme efficace pour les réduire au silence : le harcèlement. L'intimidation comme manoeuvre politique.

L'isolement affaiblit

Ce harcèlement a lieu sur les réseaux sociaux. Il suffit que certains milieux vous identifient comme féministe pour faire de vous leur victime. Ensuite, le processus est simple. On déverse sur la cible des torrents d'insultes, des menaces, toutes les pensées les plus immondes qu'un cerveau puisse concevoir. Ce qui compte, c'est l'ampleur de l'attaque. Se faire traiter de « salope » plus d'un millier de fois n'a évidemment pas le même impact qu'une dizaine de fois. Pour parvenir à un harcèlement de grande ampleur, certains attaquants se créent plusieur ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard