Topor, l'enlumineur grinçant

Topor, l'enlumineur grinçant

Les illustrations de livres réalisées par Roland Topor (1938-1997) sont restées trop longtemps inaccessibles. Une injustice réparée par Les Cahiers dessinés, avec un premier volume de 400 pages. On y découvre que Topor s'est mesuré à toutes les littératures, d' Anna Karénine à L'Écume des jours, en passant par Sand, Anatole France, Fantômas, Pinocchio ou Marcel Aymé (portrait ci-dessus).

Topor, voyageur du livre, vol. 1 (1960-1980), TEXTES D'ALEXANDRE DEVAUX, éd. Les Cahiers dessinés, 400 p., 42 euros.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes