Topor, l'enlumineur grinçant

Topor, l'enlumineur grinçant

Les illustrations de livres réalisées par Roland Topor (1938-1997) sont restées trop longtemps inaccessibles. Une injustice réparée par Les Cahiers dessinés, avec un premier volume de 400 pages. On y découvre que Topor s'est mesuré à toutes les littératures, d' Anna Karénine à L'Écume des jours, en passant par Sand, Anatole France, Fantômas, Pinocchio ou Marcel Aymé (portrait ci-dessus).

Topor, voyageur du livre, vol. 1 (1960-1980), TEXTES D'ALEXANDRE DEVAUX, éd. Les Cahiers dessinés, 400 p., 42 euros.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »