De ces planches dont on fait des radeaux

De ces planches dont on fait des radeaux

Le grand prix de la littérature dramatique, remis par Artcena, vient d'être décerné à Wajdi Mouawad pour Tous des oiseaux, et le grand prix de littérature dramatique jeunesse à Claudine Galea pour Noircisse

Wahida prépare une thèse de littérature arabe, Eitan est chercheur en génétique. Ils se rencontrent dans une bibliothèque, filent le parfait amour et partent à la recherche de leurs origines. L'intrigue noue l'amour impossible de ce Roméo juif et de cette Juliette palestinienne à un attentat dévastateur sur la frontière entre la Jordanie et la Cisjordanie, occupée par Israël. Au milieu des morts et des blessés, Eitan plonge dans le coma. Dans Tous des oiseaux, Wajdi Mouawad invente un récit de familles. Il croise les origines, confronte les morts et les vivants, rapproche les massacres actuels des tueries de 1982 au Liban. La pièce mène au ravage des identités. L'auteur vise la hauteur mythique, mais, à trop calquer les recettes de la tragédie antique, frise la grandiloquence. Mimétisme pour mimétisme, le jeu de Claudine Galea avec le langage enfantin dans Noircisse convainc davantage. Le titre donne lieu à une série de variations qui rappelle la liberté des enfant ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes