Terrorisme : les logiques du pire

Terrorisme : les logiques du pire

Comment devient-on terroriste ? Trois écrivains se mesurent à des parcours trop souvent réduits au seul fanatisme et à une absurdité apparente : des romans de (dé)formation en somme.

Depuis l'attentat de Tchen dans La Condition humaine, le terrorisme semble une constante de la littérature contemporaine - ce miroir que l'on promène le long d'un chemin bordé par l'histoire collective et l'histoire intime de l'auteur. Trois romans paraissent en cette rentrée, écrits dans des langues diverses, mais traitant la question selon des narrations convergentes.

Dans Le Français, Julien Suaudeau raconte la trajectoire d'un jeune, paumé, anonyme, d'Évreux vers le califat de Daech - et de la toute petite délinquance aux égorgements en série. De son côté, le Libanais Jabbour Douaihy décrit, dans Le Quartier américain, la radicalisation d'un gamin de Tripoli, jusqu'à ce qu'il en vienne à se ceindre d'explosifs, tandis que l'Américain Richard Powers, dans Orfeo, s'invente un compatriote compositeur d'avant-garde, et le transforme en bioterroriste amateur, à son corps défendant.

Faut-il s'étonner si, traitant du terrorisme, ces tr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes