Tentaculaires

Tentaculaires

Les éditeurs publient à foison sur les intelligences animales. Voici une sélection de nouveautés, avec en figure de proue des poulpes aux capacités sidérantes.

longtemps, nous avons envisagé les animaux à l'aune de notre biologie et de notre psyché. Quand nous nous figurions leur vie intérieure, une version amoindrie de la nôtre nous apparaissait. Aujourd'hui, nous commençons à accepter qu'un être doté d'une physiologie différente et évoluant dans un milieu différent puisse habiter le monde d'une façon autre. Ainsi la pieuvre, objet de deux livres passionnants. Elle possède un système nerveux complexe dont l'organisation n'a rien à voir avec celui des mammifères : elle a plus de neurones dans les bras que dans le cerveau, ce qui lui permet de conduire plusieurs actions en simultané.

Le philosophe Peter Godfrey-Smith se figure la conscience pieuvre comme « un orchestre de jazz ». Ses bras sont en outre capables de goûter et de sentir grâce à leurs chémorécepteurs. La pieuvre est aussi une championne du camouflage, alors qu'elle ne perçoit pas les couleurs. Ajoutons qu'elle ne vit qu'une poignée d'années, cultive un ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine