Tardieu, un art peut en cacher un autre

Tardieu, un art peut en cacher un autre

L'IMEC prépare, pour janvier 2008, une exposition de dessins d'écrivains. À cette occasion, nous vous proposons, en avant-première, une série issue des archives de l'IMEC. Premier rendez-vous, les dessins de Jean Tardieu.

Entre l'âge de 16 et 24 ans, Jean Tardieu tient des cahiers d'écolier sur lesquels voisinent, dans un joyeux désordre créatif, brouillons de poésie, de théâtre... et dessins. « Il emportait ses cahiers avec lui, notamment sur son lieu de vacances familiales à Saint-Germain-de-Joux, dans l'Ain, d'où certaines scènes villageoises », explique Delphine Hautois, chercheuse associée auteur de l'inventaire du fonds Tardieu à l'Imec. Tardieu passe son enfance dans l'atelier de peintre de son père. Ses propres dessins illustrent rarement un texte, mais lui sont contemporains. On connaît les portraits qu'il a faits des personnalités du monde littéraire, André Gide, Paul Desjardins, ou du poète Raoul Ponchon dans la cour de la Sorbonne. Ou encore cette série d'autoportraits de l'écrivain au travail que présentera l'exposition de Caen : « Tardieu dessinait sa main et intitulait le dessin : "ma main gauche par ma main droite", l'un de ses cahiers le représente à sa table, plume à la main, le des ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes