Ta-Nehisi Coates États-Unis, 1975

Ta-Nehisi Coates États-Unis, 1975

Le jeune journaliste et écrivain est la nouvelle « figure » de la communauté noire aux États-Unis.

la romancière Toni Morrison a dit de lui qu'il « comblait le vide intellectuel » laissé par la mort, il y a trente ans en France, de James Baldwin, l'auteur culte de La Prochaine Fois, le feu (1963). Ta-Nehisi Coates (son prénom vient de l'appellation égyptienne de la Nubie, quand celle-ci abritait une civilisation noire) reprend en effet bien des constats dressés jadis par Baldwin sur les tensions raciales persistant en Amérique et ailleurs.

Dans son premier livre, The Beautiful Struggle (2008), le brillant journaliste de 33 ans racontait son enfance dans un suburb ouest de Baltimore. Bien qu'issu d'une famille plutôt favorisée - son père, un ex-Black Panther, dirige une maison d'édition de textes afro-américains et sa mère est professeur -, il y évoquait les dégâts du crack et la violence dans les rues et les écoles de son quartier. Et, en 2015, il recevait le recherché National Book Award pour Between the World and Me (en frança ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon