Ta-Nehisi Coates États-Unis, 1975

Ta-Nehisi Coates États-Unis, 1975

Le jeune journaliste et écrivain est la nouvelle « figure » de la communauté noire aux États-Unis.

la romancière Toni Morrison a dit de lui qu'il « comblait le vide intellectuel » laissé par la mort, il y a trente ans en France, de James Baldwin, l'auteur culte de La Prochaine Fois, le feu (1963). Ta-Nehisi Coates (son prénom vient de l'appellation égyptienne de la Nubie, quand celle-ci abritait une civilisation noire) reprend en effet bien des constats dressés jadis par Baldwin sur les tensions raciales persistant en Amérique et ailleurs.

Dans son premier livre, The Beautiful Struggle (2008), le brillant journaliste de 33 ans racontait son enfance dans un suburb ouest de Baltimore. Bien qu'issu d'une famille plutôt favorisée - son père, un ex ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Sarah Schulman

Sarah Schulman
Écrivaine, militante LGBT et activiste de longue date à Act Up New York