TÉMOIGNAGES

TÉMOIGNAGES

Fils d'un historien d'art réputé, Felix Hartlaub a lui-même soutenu une thèse d'histoire de l'art. Puis la guerre est venue. A 26 ans il s'est retrouvé soldat, auprès de la Commission d'archives instituée à Paris par le ministère nazi des Affaires étrangères. En 1945, à sa mort en défendant Berlin, il laissait un Journal que sa soeur a publié en partie en 1950, et intégralement en 1955. Paris 1941 en constitue un fragment. Il s'agit de notes, étalées du printemps à l'été 1941, et de quelques lettres, envoyées de décembre 1940 à juillet 1941.

Amateurs d'information historique, s'abstenir. Les circonstances, pourtant, sont propices à des réflexions sur le nazisme, sur la guerre, sur le sens de l'Occupation. Rien de tout cela. Pas même un jugement sur les responsables du Haut-Commandement militaire allemand dans le Paris occupé. Un seul élément historique, et dont l'évocation est difficilement exploitable : la perquisition de l'ambassade soviétique après l'i ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes