Symphonies d'un « faiseur d'écho »

Symphonies d'un « faiseur d'écho »

L'écrivain a inventé une manière très singulière, qui doit sans doute à son passé d'étudiant en physique et d'informaticien, mais qui s'apparente aussi à un art proprement musical.

« Richard Powers arrête le temps ! » Vous imaginez le titre sur cinq colonnes à la une ? Sensationnel. Les foules se précipiteraient sur le journal qui oserait une telle manchette ; il serait aussitôt sauvé de la faillite annoncée, et l'auteur enfin reconnu à sa juste valeur. Car c'est peu dire que Richard Powers n'est pas consacré en France comme il devrait l'être, malgré les efforts de son éditeur, Le Cherche midi, et la constance des responsables de la collection « Lot 49 », Claro et Arnaud Hofmarcher, pour ne rien dire de la fidélité de son traducteur, Jean-Yves Pellegrin. À croire qu'ils se sont juré de l'imposer avec la force de conviction que lui-même met à définir la tâche du romancier : celui qui arrête le temps quand il s'emballe et que la vitesse domine sur toute autre considération.

Drôle de type, ce Powers. Il n'a pas fait tous les métiers, comme les autres. Un seul lui a suffi, une voie : la physique, bientôt prolongée par l'informatique. Jusqu'à ce qu'il se ren ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes