Symphonies du nouveau monde

Symphonies du nouveau monde

Huxley et Orwell ont stimulé l'imaginaire d'un nombre incalculable de créateurs, à l'écrit et en images.

Orwell et Huxley n'ont pas inventé la dystopie littéraire. Mais Le Meilleur des mondes (1938) et 1984 (1948) ont donné au genre ses lettres de noblesse tout en en fixant les canons : un monde prétendu parfait qui cache un cauchemar totalitaire ; un individu que ses aspirations écartent de la norme. Une femme, souvent, lui permet de saisir l'inhumanité du monde, avant l'inévitable arrestation. Au bout de laquelle, parfois, un séide cultivé du régime viendra écraser les fragiles raisonnements du héros sous des arguments d'une implacable logique, afin que tout reste pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ce canevas se retrouve dans Fahrenheit 451, de Ray Bradbury (1953), dont on évoque régulièrement le cadre - un monde où les livres sont prohibés, ce dont les gens se moquent, accaparés qu'ils sont par leurs écrans - en oubliant l'essentiel : la langue poétique de l'auteur, en elle-même un manifeste humaniste. Elle est aussi un antidote à la vacuité ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Laurent de Sutter © Hannah Assouline/ éd. de l'Observatoire

Laurent de Sutter
« Une indignation efficace reconfigure nos manières de penser »

Nos livres

 La langue confisquée, Frédéric Joly, éd. Premier Parallèle

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF