Sur le divan, la longue quête d'une ouverture

Sur le divan, la longue quête d'une ouverture

Dès l'adolescence, Perec fait une psychothérapie avec Françoise Dolto. Suivront deux autres. La dernière, avec Jean-Bertrand Pontalis, a fini par avoir raison du silence : « quelque chose » se dénoue dans la parole comme dans l'écriture.

Dans « Lieux où j'ai dormi », projet resté inachevé, Georges Perec avait entrepris de dresser un vaste catalogue de chambres (1). À son éditeur Maurice Nadeau, à qui il écrit, en juillet 1969, il précise qu'il s'agit là d'« un projet très ancien (2) ». L'idée consistait à meubler le livre de deux espaces d'énonciation distincts mais contigus : d'un côté, la description stricte des lieux ; de l'autre, les rêves et les souvenirs qui s'y articulent. Perec avait-il prévu d'y parler du cabinet de son analyste ? Une chose est certaine : si « Lieux où j'ai dormi » ne vit jamais le jour, c'est allongé sur le divan de Jean-Bertrand Pontalis, trois fois par semaine, de 1971 à 1975, qu'il put, enfin, retisser les fils qui le rattachaient à son enfance marquée par la mort de ses deux parents. Son père est tué sur le front dès juin 1940. L'année suivante, pour lui sauver la vie, sa mère l'envoie, par un train de la Croix-Rouge, en pension, à Villard-de-Lans. Il ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF