Sur la ligne de fuite

Sur la ligne de fuite

Claire Keegan

Les mots sortent, brutaux, rapides et irréversibles. C’est l’attrait permanent de l’écriture : dans l’écriture, il est possible de changer les mots, d’avoir une nouvelle chance » p. 146. Tout n’est pas gagné d’avance, en effet, pour les personnages de Claire Keegan, ces figures de l’errance accablées par le poids de la tradition. Dans la lignée de Nuala O’Faolain ou d’Anne Enright, la nouvelliste dissèque les archaïsmes de son Irlande natale à travers des portraits de femmes aliénées par le mariage, la domesticité, la morale bien-pensante. Ainsi de « la femme heureuse en ménage » qui ouvre le recueil avec l’irrésistible envie de s’envoyer en l’air et finit séquestrée sans autre forme de procès. Ici, le canevas du conte est sans cesse menacé par les pires transgressions, les accès de folie, les gestes incontrôlables.

Chacune de ces quinze histoires se réalise justement dans cette tension constante entre la forme contraignante et la tentation de tout faire voler e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine