Steve Keen Australie, 1953

Steve Keen Australie, 1953

Il avait anticipé le krach de 2008 : leader des « hétérodoxes », il redessine de fond en comble notre théorie économique.

élu en 2010 par un jury international comme « l'économiste ayant prédit avec le plus de précision la crise financière de 2008 », Steve Keen n'a rien d'un devin. Mathématicien de formation, cet Australien, directeur du département « Économie, histoire et politique » de l'université Kingston à Londres, avait anticipé le krach via une étude chiffrée des dettes mondiales. Bien qu'admiratif de Keynes, il n'est pas un idéologue, juste un rationaliste. Auteur en 2001 du best-seller décalé, sans cesse réédité depuis, L'Imposture économique, il y démontre les contradictions insurmontables que génère la théorie néoclassique régnante et délivre des axes précis pour la refonder : intégration du rôle du crédit et de la finance, prise en compte de l'instabilité systémique du capitalisme, réexamen de l'idée de valeur. Cette « somme » en a fait le leader incontesté des économistes « hétérodoxes » dans le monde et un homme public très influent.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon