Souvenirs du jeu

Souvenirs du jeu

anne wiazemsky se souvient du tournage de son premier film, Au hasard Balthazar de Robert Bresson. Le récit d'une époque, de petits portraits en marge, une écriture douce et lucide : un livre attachant.

Le livre est dédié à Antoine Gallimard, son éditeur. Son nom, bien entendu, figure également sur la couverture comme raison sociale et familiale, avec peu d'autres indications, un nom et un prénom d'auteur, Anne Wiazemsky, un titre, Jeune fille , et une indication de genre, roman. Ces données nous sont offertes et nous les acceptons avec l'innocence gourmande de celui qui se lance en toute confiance dans une lecture attendue. Puis, au fil des pages, ces renseignements tenus pour certains, mais presque à l'écart de notre espace critique, reviennent, à peine érodés par l'élan du texte, ils se précisent tout en s'amendant, ils s'avèrent ou se dénient, se faussent, doutent et nous font douter. Ce roman est peut-être un récit, une histoire où tout est vrai, avec de vrais noms, des vrais personnages dont certains sont assez fameux pour que notre mémoire collective puisse témoigner de leur réalité, un récit qu'on aurait appelé roman, par modestie, pour se faire pardonner ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes