Sous-sols du totalitarisme

Sous-sols du totalitarisme

Dans une fictive Serbie autarcique, un prof d'anglais au chômage est recruté par les services secrets.

La plupart des romans décrivant un État totalitaire suivent un peu les mêmes schémas narratifs : à l'instar de la littérature fantastique, la dystopie façon 1984 possède sa mécanique et ses règles, sur lesquelles les auteurs brodent et varient. Le jeune écrivain serbe Andrija Mati?c imagine ainsi dans L'Égout son pays sous la botte d'une alliance improbable de communistes et de nationalistes. Replié sur son identité balkanique et sur ses valeurs traditionnelles, le pays mène une guerre sans merci à la culture anglo-saxonne et interdit carrément l'usage de l'anglais. Le narrateur Bojan, ex-prof d'anglais, se retrouve chômeur et pestiféré. Il est embauché malgré tout par u ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !