Sous Mao, la chronique d'une mort annoncée

Sous Mao, la chronique d'une mort annoncée

Rien de plus ironique que le « beau jour de printemps » de ce premier roman : nous sommes en 1979, dans un village chinois du nom de Rivière-Boueuse, et une ancienne garde rouge va être exécutée. Rien de moins théâtral pourtant que ce récit encadré par l'évocation biaisée de deux mises à mort publiques de femmes. « Je ne m'intéresse pas aux instants dramatiques, mais aux moments qui les entourent », nous dit Yiyun Li. Son ingéniosité : contourner - sans pour autant l'édulcorer - l'événement, et redonner son épaisseur au temps intime - celui de l'attente, de l'espoir fou, de la souffrance. Pas d'unité temporelle, mais plutôt la diffraction savante de six semaines de printemps, ponctuée par trois jours particuliers, et une myriade de points de vue un vieux professeur et son épouse, un couple formé par un simple d'esprit et une handicapée, une « voix » officielle de la radio.... Si le titre anglais, The Vagrants « Les Vagabonds », insiste sur les personnages et leur détresse, le titre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes