Sous le signe d'Artaud

Sous le signe d'Artaud

T héâtre, poésie, dessin, traductions, textes critiques et politiques, langues imaginaires... l'?uvre éclatée d'Artaud, dont l'édition canonique, restée inachevée, compte vingt-six volumes, se trouve aujourd'hui réunie en un volume de la collection Quarto. Dirigé par Évelyne Grossman , qui a également conduit avec Aliette Armel le dossier du Magazine littéraire , ce corpus constitue un véritable événement éditorial. Il n'est certes pas exhaustif mais, assorti de textes depuis longtemps introuvables, il permet pour la première fois de considérer dans son ensemble un parcours marqué par la plus extrême diversité.

Artaud rejetait la notion même d'?uvre, et il serait malvenu de chercher une quelconque cohérence dans cette multitude de signes inscrits davantage pour affoler et égarer le lecteur que pour lui asséner la vision d'un Art total. « Moi poète j'entends des voix qui ne sont plus du monde des idées, écrivait Artau ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes