SOUS LA DALLE

SOUS LA DALLE

Ne vous laissez jamais enterrer avec la tête sur les épaules, on ne sait jamais. A force de broyer du noir, à sa manière rigolarde de fabuliste un rien misanthrope, il fallait bien que Blanc finît par concevoir ce roman, histoire d'un infortuné qui se réveille dans son cercueil. Mais une fois l'idée arrêtée, encore doit-on la mener jusqu'au bout.

Tour à tour auteur à suspense on est dans le meilleur du roman noir, très noir, on est au fond d'une tombe et moraliste à son habitude, furibond, pourfendeur des hypocrisies sociales et des lâchetés ordinaires, Henri-Frédéric Blanc réalise une manière de tour de force. Comment son enterré vif va-t-il sortir de ce mauvais pas ? Miracle, on lui a laissé son téléphone portable. Mais essayez donc, du fond de votre tombe, de vous rappeler au souvenir des vivants, même avec un portable.

La langue scintille, les formules crépitent, l'aventure immobile du cher disparu se transforme en fête du langage. Une étonnante réussite.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes