Sortie de boîte

Sortie de boîte

Molière et Charles Perrault

La fin de la claustration ne fait pas plus le bonheur que l'argent. La preuve par L'École des femmes et La Belle au bois dormant.

C'est l'histoire d'un déconfinement réussi. Un vieux bonhomme un peu toqué s'est mitonné une enfant de 4 ans pour en faire à 17 son épouse soumise. Il s'est employé à la sertir d'ignorance en la faisant éduquer de manière à la rendre « idiote autant qu'il se pourrait ». Le jour venu, un jeune et aimable écervelé en quête de bonne fortune, aidé d'une entremetteuse habile, profite d'une absence du geôlier et de la sottise de la belle pour la déconfiner. La finesse de l'histoire, c'est que ce déconfinement est double : ouvrir la porte du logis cadenassé, c'est débonder aussi l'esprit verrouillé. L'amour est une école, le plaisir est un maître : Agnès - l'agnelle, la niaise - s'ouvre à la lumière de tous les matins du monde en ouvrant son coeur au joli séducteur. Lequel, par le fait, se métamorphose en soupirant sincère. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, et un malheur non plus, le tuteur chenu se découvre un coeur de vingt ans et apprend à ses dépens ce qu'est aimer passionnémen ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes