Sophie Benech, gardienne de curiosités

Sophie Benech, gardienne de curiosités

Sophie Benech dirige les éditions Interférences. Depuis son premier livre publié en 1992, cette passionnée de littérature russe ne cesse d'étoffer son catalogue.

Mes bibliothèques, de Chalamov, est de ces petits livres qui vous tiennent compagnie toute une vie. Un beau début pour une maison d'édition justement fondée en 1992 par Sophie Benech, traductrice du russe, pour publier ce texte magnifique. Il demeure le « best-seller » des éditions Interférences, du nom de la librairie que son père, Alain Benech, a tenue pendant treize ans à Paris. Sophie Benech, qui dessine depuis toujours, en signa la couverture, en noir et blanc. Douze titres plus tard, ses publications ont conservé un graphisme évoquant jusqu'à l'odeur de l'imprimerie d'antan. Des couleurs apparurent dans le second titre, Les Gardiens des livres, celles des fac-similés des manuscrits - poèmes de Tsvetaïeva, notamment - publiés à Moscou dans le trouble des années vingt aux éditions manuscrites « La librairie des écrivains ». Ce précieux ouvrage sauve un bel épisode de l'histoire littéraire russe.

La Russie est la passion de Sophie Benech. Elle a conduit l'étudiante en lett ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard