Songe des jours d'hiver

Songe des jours d'hiver

Pour cette deuxième édition, Jardins d'hiver est marrainé par Maylis de Kerangal et promet une alliance musique-littérature

peu avant sa mort il y a un an, l'éditeur Paul Otchakovsky-Laurens soutint le projet du festival Jardins d'hiver, raconte la programmatrice Astrid Massiot. En effet, afin de mener à bien cet événement original dont l'idée était de « faire entrer le public dans l'intimité de l'écrivain », les organisateurs ont commencé à écouter des personnalités de l'édition. « On a voulu faire quelque chose qui reflète les envies des écrivains, lesquels souhaitent non seulement évoquer leur livre », mais aussi leurs influences et leur processus de création. Ainsi, l'auteur se transforme en libraire et, le temps d'une rencontre, donne ses conseils de lecture. L'an passé, le succès fut au rendez-vous : 22 000 visiteurs se rendirent à la première édition, où l'invitée d'honneur était Florence Aubenas.

Au tour de Maylis de Kerangal de donner le ton. « La transmission lui tient à coeur, et son oeuvre présente un aspect documentaire, absorbe le monde extérieur et en propose sa version au ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »