Solitude et destin

Solitude et destin

Cet épais volume propose les premiers articles de Cioran publiés dans des journaux roumains. On y découvre un feu ardent, une sorte de romantisme du pessimisme exacerbé, sans la mesure et l'extrême concision du Cioran qui nous est familier. Une redécouverte passionnante où s'esquissent les principaux thèmes de son ?uvre. La vie bourgeoise ? Une « vie sans conflits intérieurs, une vie étale, sans perspectives ». Pas de destin sans « quelques points noirs, brillants tellement ils sont noirs, d'une obscurité brûlante ». Spectateur du ratage en tout genre au Quartier latin, le jeune auteur confie qu'il n'a jamais souhaité « être plus qu'un pessimiste penseur de boulevard ».

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé