Soleil du soleil, Anthologie du sonnet français de Marot à Malherbe

Soleil du soleil, Anthologie du sonnet français de Marot à Malherbe

Forme savante, le sonnet date du premier quart du xiiie siècle. Les premiers sonnets sont siciliens. Cette forme s'est répandue en Europe. Une seconde vague universalisante au xixe siècle a étendu l'usage du sonnet encore vivace dans la poésie contemporaine. Le nombre de joyaux ciselés dans cette forme est impressionnant. Citons parmi ses orfèvres Ronsard, Nerval, Mallarmé, Rilke, Pétrarque, Dante ou encore Shakespeare. En France, le sonnet apparaît au xvie siècle. En moins de quinze ans, il devient une forme poétique incontournable. D'où le choix de cette anthologie placée sous l'enseigne d'un vers de Guy Le Fèvre de la Boderie. Le Soleil du soleil, note Jacques Roubaud, est la divinité. Ces poèmes s'inscrivent dans une vague d'inspiration religieuse. Un échantillon de Simeon-Guillaume de La Roque en guise de mise en bouche : Je suis le triste Oyseau de la nuit solitaire,/ Qui fuis sa mesme espece & la clarté du jour... La méritoire collection Poésie/Gallimar ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon