Joël Deumier (SOS Homophobie) : « Les propos de M. Wauquiez sur l'eugénisme et la PMA ne sont qu’un début »

Joël Deumier (SOS Homophobie) : « Les propos de M. Wauquiez sur l'eugénisme et la PMA ne sont qu’un début »

Pour Joël Deumier, les propos tenus dimanche par Laurent Wauquiez devant les militants de Sens commun sont « abjects ». Ce parrallèle entre eugénisme nazi et PMA – que le patron des Républicains a souhaité atténuer ce lundi matin – prouve, selon le président de SOS Homophobie, que « la droite conservatrice tente d’instrumentaliser le débat sur la PMA à des fins partisanes. »

Dimanche 18 novembre, Laurent Wauquiez a dénoncé devant les militants du mouvement ultra-conservateur Sens commun l'« engrenage » qu'entraînerait la PMA (Procréation Médicalement Assistée) qui « mènera nécessairement à la marchandisation des gamètes ». Le patron des Républicains a ajouté : « Tout ceci a un nom, c’est l’eugénisme ; tout ceci a été fait par un régime, c’est le nazisme ». Suite au tollé suscité par ces propos, Laurent Wauquiez a expliqué sur Twitter : « En rappelant l'horreur de l'eugénisme et du nazisme, j'ai voulu rappeler les leçons de l'Histoire. Nos débats contemporains ne sont évidemment pas les mêmes, mais quand on parle d'éthique, il faut être très vigilant sur les chemins que nous ouvrons ». Pour le président de l'assocation SOS Homophobie, ces propos sont « ignobles » et ne sont sans doute « qu'un début ». 

Quelle est votre réactions à ces propos ? 

Joël Deumier : Nous condamnons fermement les propos de Laurent Wauquiez qui sont ignobles et abjects. Ils sont une insulte pour toutes les familles qui depuis près de 30 ans ont eu recours à la PMA.  Le président des Républicains a fait preuve d’une grave irresponsabilité en s’exprimant ainsi, laquelle a d’ailleurs été soulignée par la Ministre de la santé ce matin et par le porte-parole du gouvernement. 

Pourquoi cette réfèrence au nazisme ?

J. D. : Cette référence au nazisme est le signe que la droite conservatrice tente d’instrumentaliser le débat sur la PMA à des fins partisanes, comme elle l’avait fait en 2012 au moment du mariage pour tous. Nous rappelons la nécessité d’un débat sérieux, rationnel et respectueux des personnes et des familles.

Êtes-vous inquiet concernant le futur débat (repoussé après les élections européennes) sur la PMA ? 

J. D. : Les propos de M. Wauquiez ne sont qu’un début. Nous tirons la sonnette d’alarme sur la montée en puissance de propos stigmatisant les personnes concernées par la PMA et les familles homoparentales depuis un an et demi auprès du gouvernement. Celui-ci souhaite faire glisser le calendrier de la PMA à l’été. Nous déplorons cette décision et en prenons acte avec une certaine colère. Il ne faut pas s'étonner si les propos de haine se multiplient dans les semaines et mois à venir. Ne laissons pas le débat public être pollué par une minorité radicale d’opposants. Nous appelons le gouvernement et la majorité à légiférer rapidement sur la PMA, alors que plus de 60 % des Françaises et Français approuvent cette mesure et que tous les voyants sont au vert.

 

Propos recueillis par Aurélie Marcireau.

 

Photo : Joël Deumier © Estelle Ruiz/NurPhoto/AFP

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !