Slavoj Zizek,l'esprit d'un phénomène

Slavoj Zizek,l'esprit d'un phénomène

Devenu une star mondiale, le philosophe slovène allie goût de la plaisanterie et marxisme pur et dur.Un farceur, peut-être, mais on ne peut plus sérieux.Il suffit de le voir cogiter en direct pour s'en convaincre.

Inconnu il y a encore une décennie, à l'exception de quelques ultraspécialistes de l'oeuvre de Lacan, le philosophe et psychanalyste slovène Slavoj Zizek est aujourd'hui, à 61 ans, une figure omniprésente sur la scène intellectuelle internationale. Une véritable « rock star de la pensée » , surtout depuis qu'il a embrassé l'« Idée communiste » chère à son ami Badiou. Un signe qui ne trompe pas : tout le monde prononce désormais son nom correctement : « Jijek », et non « Zizek ». Comme, avant lui, Derrida et Baudrillard, il passe de plus en plus de temps dans les avions - une semaine à Londres pour un colloque très « radical chic » sur la lutte des classes, la semaine suivante à Karlsruhe pour rendre visite à Peter Sloterdijk, son alter ego allemand, puis de là à New York, à Chicago ou en Amérique latine, pour donner des cours, ou encore souvent, ce qui ne saurait non plus tromper, en Asie, au Japon, en Corée, en Inde, à Singapour et à Taiwan, pour des conférences -, le tout entrecou ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon