Six ?uvres essentielles d'Antonin Artaud

Six ?uvres essentielles d'Antonin Artaud

Publié en 1947, après la visite d'une exposition consacrée à Van Gogh au musée de l'Orangerie, quelques mois avant la mort d'Artaud lui-même, Van Gogh le suicidé de la société fait ?uvre de testament littéraire. Van Gogh est-il pour autant un double d'Artaud, comme lui « un pauvre ignare appliqué à ne pas se tromper » ? Diatribe contre la psychiatrie qui aurait créé la folie de toutes pièces pour dissimuler sa propre perversité, ce texte est incisif comme un tableau de Van Gogh, comme son oreille coupée, comme sa main brûlée. En toute lucidité et contre la trop bonne santé mentale, il convient selon Artaud de choisir la folie par sens de l'honneur et pour tordre le cou aux institutions. En vivant les tableaux de Van Gogh de l'intérieur, Artaud retrouve un « au-delà possible », une passion du réel qui fait advenir le mythe. Hacher, lacérer, couper, « entasser des corps » : le peintre sera alors boucher... métaphysique. Opération alchimique ou boucherie, il s'agit toujours de triturer ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes