Six œuvres essentielles d'Antonin Artaud

Six œuvres essentielles d'Antonin Artaud

Le Théâtre et son Double, sans doute l'ouvrage le plus célèbre d'Artaud, est un recueil de textes critiques et théoriques paru en 1938. Poursuivant la réflexion menée avec le Théâtre Alfred Jarry qui voulait promouvoir un théâtre surréaliste, l'idée d'un théâtre de la cruauté qu'Artaud défend dans les années trente est placée sous le signe de la «poésie dans l'espace». Proche de la magie ou de la sorcellerie, il cherche à inventer «une sorte de langage unique à mi-chemin entre le geste et la pensée». À l'encontre d'une conception qu'il juge étriquée et mortifère du théâtre occidental, il entend réhabiliter le langage corporel du comédien fait de cris, de souffles rythmés, de spasmes et promouvoir une utilisation musicale et plastique de l'espace scénique. Pas d'angélisme cependant : le théâtre est comme la peste, il pulvérise les organes vitaux, brise les articulations du corps, lui restituant ces mouvements disloqués et anguleux qui déploient dans l'espace théâtral «l'architecture ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes