Sirènes de Bergerac

Sirènes de Bergerac

L'oeuvre phare d'Edmond Rostand n'est pas l'apanage de la gent masculine. La preuve par les femmes.

Les femmes ayant longtemps été exclues des scènes de théâtre, les comédiens se partageaient les rôles sans distinction de sexe. Dans cette mise en scène de Cyrano, les codes d'antan font volte-face, laissant à trois femmes le soin de jouer tous les personnages de la pièce. Non par désir de revanche, mais sans doute pour suggérer que le romantisme impétueux n'est pas l'apanage de la gent masculine, et que la figure de Cyrano, colosse aux pieds d'argile, est avant tout une manière d'être au monde.

Complices, ces trois grâces se font tantôt héros maniant l'épée, duègne coquette, donzelle fascinante ou amant transi. Avec une habileté toute chorégraphique, elles s'échangent les masques grotesques et les costumes bouffants, pour jouer tour à tour Cyrano, Christian, Roxane, mais aussi le comte de Guiche, Ragueneau et les autres. Ce transformisme emprunte à la fois au théâtre baroque et au théâtre nô, deux traditions particulièrement vives au XVIIe siècle, époque à laquelle ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.