Sincère et furieux

Sincère et furieux

Du naturalisme au surnaturel, de Zola à Baudelaire, un parcours singulier.

Surtout connu pour avoir écrit À rebours (1884), la « bible de la décadence », Huysmans prend aujourd'hui une place méritée dans la Bibliothèque de La Pléiade aux côtés de Zola et de Baudelaire. Et ce n'est que justice envers ce grand maître de la littérature trop souvent marginalisé jusqu'ici.

Malgré l'audace de son style, Marthe, histoire d'une fille (1876), livre censuré en France, obéit encore aux canons du naturalisme à la Zola, à qui Huysmans dédiera d'ailleurs son deuxième livre, Les Soeurs Vatard (1879). « Sac au dos », évocation burlesque de la guerre de 1870, parut en 1880 dans le célèbre recueil-manifeste Les Soirées de Médan aux côtés des textes de Maupassant, Hennique, Céard, Zola et Alexis. Avec En ménage (1881) et À vau-l'eau (1882) apparaît la figure du célibataire, laquelle n'est autre qu'un double de Huysmans. En rade (1887) marque le passage du naturalisme au surnaturel, qui trouvera sa pleine e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon