Sauvageries sous roche

Sauvageries sous roche

Deux étés à la montagne,l'un en 1914, l'autre en 2017,qui finissent par se rejoindre.

Été 1914 : des hurlements sinistres déchirent la nuit d'Orcières, troublant le repos des villageois. Été 2017 : sur le même mont d'Orcières, deux citadins en mal de déconnexion goûtent la tranquillité inégalable des lieux. Les premiers sont à la veille de la plus terrible guerre jamais recensée. Les seconds aspirent à une paix envolée parmi les ondes et les particules fines de Paris. Tumulte contre silence assourdissant, monde ancien contre monde moderne, réquisitions forcées contre déprise volontaire : ainsi ricoche, entre chien et loup, l'habile balancier de Serge Joncour, plus que jamais fidèle au télescopage des contraires dont il a l'art autant que le goût.

Aux chapitres pairs : la peur superstitieuse d'un hameau aux prises avec les privations de la guerre et l'étrange voisinage d'un dompteur allemand réfugié sur le causse avec ses fauves. Aux chapitres impairs : l'angoisse paranoïaque de Frank, paralysé à l'idée de vacances sans eau ni réseau mais bientôt gagné par le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes