Sarrazine

Sarrazine

Sarrazine compose sa livraison autour du mot « Capital ». L'économie y est traitée avec humour, la langue avec acrostiches, des souvenirs d'hôpitaux avec photographies. Le Roumain Matéi Visniec rassemble ses « Lectures capitales ». Des extraits de Benvenuto Cellini, Madame Roland ou des Kâma-sûtra tissent des liens moins ostensibles mais tout autant dignes d'intérêt, de même qu'une étude de Jean-Paul Gavard-Perret sur une toile de Vermeer ou une subtile correspondance entre Meursault, le personnage de Camus, et un avocat, imaginée par Max Alhau.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé