Sale temps pour les intellos

Sale temps pour les intellos

La France, pays des intellectuels ? Les clercs n'ont pas toujours été respectés chez nous - et particulièrement pas en ce moment, à droite comme à gauche. L'heure est-elle à l'anti-intellectualisme ?

depuis le XVIIIe siècle et le rôle central qu'y jouèrent nos « philosophes », en passant, à la fin du XIXe, par les batailles autour de l'affaire Dreyfus, nous nous enorgueillissons d'être la « patrie des intellectuels ». Il y a quatre ans, le best-seller du Britannique d'origine mauricienne Sudhir Hazareesingh avait été ainsi retitré. En version originale, il s'appelait : « Comment les Français pensent. Un portrait affectueux d'un peuple intellectuel ». Traduit, il est devenu : Ce Pays qui aime les idées. Histoire d'une passion française (Flammarion). Ce cocorico se justifie en partie. Il n'y a guère de pays au monde où un chef d'État peut rétorquer, comme De Gaulle, à l'un de ses ministres qui le poussait à arrêter Sartre en raison du soutien de celui-ci, en pleine guerre d'Algérie, au Manifeste des 121 : « On n'embastille pas Voltaire ! »

Anathématisation

Comme le montre La Haine des clercs, de Sarah Al-Matary, une spécialiste de la litt ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article