Salammbô de Gustave Flaubert, 1862

Salammbô de Gustave Flaubert, 1862

C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar. » Que le célèbre incipit de Salammbô est trompeur car, derrière ces noms aux effluves orientaux enivrants, se lève déjà la grande vague d'une violence insensée qui va traverser tout le livre de Flaubert.

À l'origine de cette lutte sans merci, la rencontre entre Mâtho, mercenaire barbare, et Salammbô, fille d'Hamilcar et sorte de vestale. Il est la force virile, le désir violent, le nomade d'une guerre perpétuelle 1 ; elle est le raffinement carthaginois, nourrissant, pieds nus sur le marbre, ses poissons sacrés 2. Au coeur du roman, une scène d'anthologie révèle l'ambiguïté de Salammbô, qui se livre avec un serpent à une communion mystique. Ce corps à corps inspira les peintres orientalistes 5 mais sa vraie nature est sans doute plus lisible encore dans les photos que Man Ray fit d'une charmeuse de serpents 3 4. De cette étreinte impossible naîtra une guerre totale, où les éléphants de combat 6 deviennent un ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes