Sablonchka

Sablonchka

« Il n'y a plus de jour il n'y a plus de nuit que ce grand écoulement entre les boues dans les veines et sous la peau. » Sans virgules, rédigé à la deuxième personne du pluriel, Sablonchka est le récit fluide et saccadé d'une apocalypse proche. Découpée en trois parties où reviennent six symboles graphiques, l'histoire progresse en croisant le pire et le meilleur : à mesure que l'horreur envahit tout, la poésie du texte s'impose comme un dernier bastion de l'humanité résistant au milieu du carnage.

 

À lire : SablonchkaFranck Doyen, éd. du Nouvel Attila, 110 p., 12 E.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF