Sabine Wespieser

Sabine Wespieser

Six ans après avoir fondé sa maison, l'éditrice établit son premier catalogue.

Visage ouvert, air décidé, l'énergie de Sabine Wespieser est communicative. Dans l'entrée de sa maison d'édition, un canapé. Rouge, bien sûr. Comme dans le dernier roman de Michèle Lesbre, finaliste du dernier Goncourt. Avec Terre des oublis de Duong Thu Huong lire p. 100 de ce numéro, prix des lectrices de Elle 2007, Le Canapé rouge aura mis en lumière la qualité éditoriale de cette jeune entreprise - six ans d'existence. C'est en partie grâce à ces deux ouvrages que cette maison vient d'atteindre l'équilibre financier et peut établir avec sérénité son premier catalogue, lequel comprend des auteurs comme Nuala O'Faolain prix Femina étranger 2006, dont elle publie un nouveau roman à la rentrée 2008.

L'éditrice a le goût de l'ordre, mais le décor est intime, vivant, comme un coin d'appartement. « L'édition est un mode de vie pour nous », confirme-t-elle. Ce « nous » est important, car à l'origine de l'entreprise se trouve son couple avec Jacques Leenhardt. Elle assure la respo ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé