Sa propre étrangeté

Sa propre étrangeté

Une passion amoureuse construite sur un dialogue fantasmagorique plonge deux amants dans la folie.

Ce n'est plus vraiment une surprise, mais il est bon de le rappeler : Jean-Marie Blas de Roblès est un des grands écrivains de l'exotisme. Non pas de l'exotisme pittoresque, cet émerveillement arraché au voyage parce qu'il convient de ne pas revenir les mains vides. Plutôt un exotisme du dépaysement : parcourir le monde pour faire l'expérience de sa propre étrangeté. Reconnaître l'écart qui demeure entre le voyageur et ce qu'il traverse, c'est s'offrir la possibilité de récolter les fleurs sauvages qui poussent dans ce no man's land. Ce que Jean-Marie Blas de Roblès fait formidablement depuis quelque temps déjà.

Cette fois, l'écrivain revient avec une version remaniée d'un texte datant d'avant sa grande oeuvre parue en 2008, Là où les tigres sont chez eux, avec laquelle il partage des protagonistes. On retrouve ainsi Roetgen, promu personnage principal, vivant une relation houleuse avec Beverly dans la Chine des années 1980. Roetgen et Beverly échangent autant d'an ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon