Russell Banks, American Darling

Russell Banks, American Darling

American Darling met en scène un personnage qui a foi en la violence, la justice et l'égalité. Hannah, enfant des années 1960 engagée dans les mouvements contestataires, flirte avec le terrorisme avant de s'enfuir au Liberia en 1976, où elle se marie à un politicien et assiste aux premières loges à la guerre civile. Le romancier brosse le portrait d'une génération désenchantée et démonte les rouages de la politique étrangère américaine. Il poursuit dans le même temps une réflexion sur les trahisons et les modèles familiaux. American Darling ajoute par là une pierre supplémentaire à une oeuvre puissante, marquée par le souvenir d'un père alcoolique qui abandonna sa famille, une oeuvre qui recoupe des réalités aussi vastes que les luttes de classes, les inégalités dues à l'origine , l'exclusion ou encore la violence domestique. « Je voulais écrire non tant sur cette période que sur ma génération et sa vision a posteriori de l'époque, nous a confié l'auteur. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon