Rues Scribe

Rues Scribe

Une enquête sur les adresses des héros de roman.

Les romans fourmillent d'adresses, d'indications topographiques, de descriptions d'immeubles et de numéros de téléphone. L'oeuvre de Patrick Modiano, adepte, comme Georges Simenon, des bottins téléphoniques, en regorge. Nous n'y prêtons guère attention. C'est une erreur.

Parées de l'apparence de la vérité, ces informations souvent cryptées, parfois fausses, ont leur part de mystère. Seul Didier Blonde, nouveau maître de l'étrange, a la patience de traquer le vrai du faux dans la géographie urbaine semi-réelle des écrivains. Il grandit à Neuilly à quelques encablures d'Arsène Lupin et eut une révélation quand il s'aperçut que le 95, rue Charles-Laffitte, où logeait son « premier héros moderne », cachait une deuxième entrée donnant sur une autre rue. Une adresse est un certificat d'existence. Plus tard l'excentrique courtisane de L'Éducation sentimentale, « la Maréchale », dont Frédéric Moreau devient l'amant passager, a stimulé son tempérament d'enquêteur. À quel éta ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes