Société

« La confiance est le facteur qui nous reste pour faire société quand religions et idéologies ont disparu »

Dans notre dossier « Cas de confiance » (Le Nouveau Magazine Littéraire, n°23), nous interrogeons Yann Algan, doyen de l’école d’affaires publiques et professeur d’économie à Sciences po, auteur du livre Les Origines du populisme. Il analyse les ressorts de la montée des populismes et notamment la place fondamentale de la défiance dans ces votes. Voici la version longue de l'entretien paru dans le mensuel.  

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé