Entretien

Journal de bord de la génération « fin de siècle »

Dans C’était pas mieux avant, ce sera mieux après (L’Iconoclaste), Aurélie Charon affronte le conservatisme et le cynisme ambiants en faisant entendre les voix multiples de sa génération, qui a grandi au tournant du nouveau millénaire. Alors qu’elle réalisait des séries documentaires pour France Inter et France Culture, la journaliste a rencontré des jeunes en Europe de l’Est, à New-York, au Maghreb, au Proche-Orient… et en France. Parfois devenus des amis proches, leurs initiatives lui ont fourni des témoignages précieux en faveur d’un sens du collectif. Entretien.

Nos livres

« Amazonia », Patrick Deville, éd. du Seuil