Routes

Routes

On se souvient du Voyage mexicain de Bernard Plossu, manifeste hippy des années soixante dédié à l'expérience fondamentale de l'errance, noir et blanc, plein d'images légères, libres et sensuelles. Routes est un retour à l'essence de cette inspiration première. Ses « routes » sont quelquefois banales, d'autres fois inoubliables, peu importe, qu'elles sillonnent la France, les USA ou l'Egypte, méandres géographiques, elles sont aussi autant d'appels à prendre le large et dans n'importe quelle direction. Heureux qui comme Plossu a beaucoup voyagé et disperse dans son sillage ce que Denis Roche aime appeler « un courant d'air doux ». Sophie Riestelhueber est une voyageuse d'un genre... opposé. Aucun goût pour l'évasion chez Riestelhueber qui cumule les paradoxes. Artiste conceptuel, elle arpente, tel un reporter de guerre, les terrains minés du vaste monde. Témoin obsessionnel du réel, elle en rend compte avec des images abstraites, distanciées, ambigu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé