Route royale

Route royale

Premier roman de Stéphanie Polack, ce road movie intérieur est l'histoire d'une renaissance. La jeune Constance Haroche sort de prison, sac sur l'épaule. Il y a sa vie d'avant, rêche, douloureuse, empreinte de souvenirs, et celle qui se présente maintenant, vide, incertaine. David n'est pas venu l'attendre. Il ne veut même pas la revoir. Recueillie par une amie, Constance entrevoit l'existence qu'elle aurait pu mener. Un deux pièces tranquille, un homme chez qui passer les fins de semaine... Pas d'autre ambition qu'une médiocre sécurité affective et matérielle. Tout n'irait-il pas mieux pour elle si elle était désirée et choyée ?

Déracinée, faite pour l'errance, Constance devient chauffeur de taxi. Elle travaille de nuit, dans l'anonymat d'un Paris interlope où les putes croisent les bourgeois en goguette. Elle aime les matins, le soleil qui se lève sur la capitale. Nouveau jour, nouvelle vie. À condition de faire son deuil du passé... À Saint-Sulpice, elle a rencontré Werner ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF